Usinage, Travail du bois, Mécanique et l'Atelier

01 34 30 39 00
du lundi au vendredi de 8h à 19h

Métiers et Passions
Partager :
Point Conseil

Serre-joint dormant à fabriquer soit-même avec le kit serre-joint OTMT

Serre-joint dormant
Le kit serre-joint dormant est le serre-joint menuisier le plus économique et le plus efficace pour effectuer des serrages puissants : encollage de panneaux, de cadres, de chassis. En raison de la forte pression exercée, les panneaux ont tendance à fléchir lors du serrage avec des serre-joints classiques. En revanche les mors du serre-joint dormant sont montés sur une règle rigide, cela évite le fléchissement des panneaux pendant le serrage (bien serrer les panneaux contre la règle du dormant pendant l’opération). Généralement on utilisent 4 ou 5 serre-joints à dormant posés à plat sur des tréteaux ou sur l’établi, cela permet de serrer plusieurs planches de bois pour composer des panneaux de la largeur recherchée.
Tête de serre-joint dormant OTMT
Kit serre-joint dormant

Chaque kit serre-joint dormant comprend un mors mobile ou sabot, un mors fixe ou mâchoire avec vis de serrage et levier, deux boulons avec écrous M10. Il vous reste à réaliser une règle en bois avec ses perçages, pour le réglage de l’amplitude du serrage (il est aussi possible d’utiliser du tube rectangulaire en acier ou aluminium). Pour obtenir une pression régulière quelle que soit la longueur des panneaux, il est conseillé de disposer d’environ 4 ou 5 dormants (compter un serrage tous les 40 cm).

Fabrication de la régle du serre-joint
Pour fabriquer la règle du serre joint, utilisez un bois dur dépourvu de nœuds, du type frêne, hêtre, chêne, mélèze, pin douglas... Les règles mesurent 25 mm d’épaisseur (1 pouce soit 25,4 mm ). Leur largeur optimale (entre 40 et 55 mm) dépend de la rigidité recherchée et donc de la longueur du serre joint dormant. Pour maintenir un écartement réglable entre le sabot et la mâchoire, percez des trous de diamètre 10 mm distants de 100 mm (longueur utile de la vis de serrage). On peut tracer l’emplacement du perçage directement à travers un sabot enclenché sur la latte ou tracer un axe à 25 mm du chant supérieur.
1. Le corroyage des régles
rabot degauchisseuse

Débitez et corroyez (rabot dégauchisseuse) des règles en bois dur d’épaisseur 25 mm (précisément : 1’’, soit 25,4 mm) et de largeur au moins égale à 40 mm. La longueur du serre-joint dépend de vos habitudes de travail ; mais 1,50 m est une bonne moyenne.

2. Le traçage des régles
metre

Avec un mètre tracez les axes de perçage à 25 mm du chant supérieur et à 51 mm (ou 2’’) des extrémités, puis tous les 100 mm à partir d’un de ces perçages. Il n’est pas nécessaire de prolonger cette ligne de trous sur toute la longueur des lattes.

3. Le perçage des régles
perceuse a colonne

Le perçage (Ø10 mm) doit être précis et perpendiculaire aux faces ; utilisez une perceuse à colonne ou un dispositif de guidage pour perceuse. Placez une cale martyre pour éviter les éclats en sortie de mèche. Un léger chanfreinage des perçages avec une fraise à 45° suivi d’un ponçage (papier de verre n°120) améliorera la mise en place du sabot sur la règle du serre-joint. Il n’est pas nécessaire de vernir ou d’huiler la règle, sauf si vous devez travaillez dans une atmosphère humide.

4. Le montage du kit serre-joint dormant sur la régle
serre joints

Les mâchoires des serre-joints sont fixées une fois pour toutes sur l’extrémité opposée à la rangée de perçages. Serrez l’écrou et son boulon avec des clés de 14 et 17. Les sabots seront placés selon la largeur du panneau à serrer.

Utilisation des serre-joints : confection des panneaux
1. Assemblage des planches par aboutage
Toupie

Les planches rabotées peuvent être collées à plat joint, ou de préférence par un assemblage par embrèvement (rainure et languette...) ou entures (en dents de scie) obtenu soit à la toupie, soit à la défonceuse.

2. Encollage des planches
Kit serre-joint dormant

Après avoir établies par un signe de repère toutes les pièces de bois, placez les planches sur chant sur les règles des serre-joints. Encoller les surfaces à assembler avec de la colle vinylique. Mettre les pièces de bois à plat pour constituer le panneau.

3. Pré-réglage des serre-joints
encollage

Enfourchez les sabots des serre-joints au niveau du trou le plus rapproché du panneau, enfilez et serrez modérément, simplement à la main, vis et boulons de maintien. Vous pouvez aussi régler la position des sabots avant l’encollage.

4. Serrage du panneau
presses bois a levier

Serrez progressivement les mâchoires. Avant de serrer fortement, surtout pour les faibles épaisseurs de bois, placez quelques serre-joints ou presses bois à levier pour maintenir le panneau contre les règles latérales.

Carnet d'adresses :
Articles complémentaires