Usinage, Travail du bois, Mécanique et l'Atelier

01 34 30 39 00
du lundi au vendredi de 8h à 19h

Métiers et Passions
Partager :
Point Conseil

Le soudage

Procédé très souvent employé pour l’assemblage des métaux, voici les caractéristiques, les avantages et les modes d’application du soudage.
Définition :
la norme ISO 857 (1990) donne une définition précise du soudage : « Opération consistant à réunir deux ou plusieurs matériaux par chauffage, pression ou conjonction des deux procédés, de manière à assurer une continuité de la nature du ou des matériaux réunis. Le soudage peut se faire avec ou sans utilisation d’un produit d’apport dont la température de fusion est du même ordre de grandeur que celle du ou des matériaux de base ». Le soudage est donc un procédé permettant l’assemblage de pièces de métal ou de plastique.
Intérêts :
il existe d’autres moyens d’assemblage dit « mécanique », tels que le boulonnage, le rivetage, le sertissage… Toutefois le soudage possède de meilleurs atouts :
• Il assure une continuité parfaite du métal.
• Il permet l’assemblage de toutes les gammes d’épaisseurs des métaux.
• Il n’est pas altéré par les variations de température.
• Il assure une étanchéité de la pièce soudée.
En outre le soudage est un moyen d’assemblage très résistant, ce qui s’avère crucial pour les ouvrages fortement sollicités.
Les procédés :
le soudage répond à des cahiers des charges et à des procédés précis. Ainsi lorsque l’on veut effectuer un soudage, il faut entre autre prendre en compte les propriétés physiques des pièces à assembler et l’utilisation finale du produit soudé. On peut regrouper les procédés de soudage en 3 catégories non exhaustives :
• Le soudage par fusion : le soudage aux gaz (chaleur provenant de la combustion du gaz et utilisation d’un chalumeau), le soudage à l’arc (soudage par électrode enrobée, soudage TIG, soudage MIG, le soudage sous flux en poudre), le soudage aluminothermique (réaction chimique de la poudre d’aluminium avec des oxydes métalliques).
• Le soudage par pression : soudage par résistance (chaleur résultant de l’effet Joule : chaleur dégagée suite au passage d’un courant électrique dans un conducteur homogène), soudage à la forge (rarissime aujourd’hui).
• Le soudage par des techniques nouvelles : le soudage laser et le soudage par faisceau d’électrons.